TotalEnergies aurait été assigné une nouvelle fois en justice pour avoir pollué une région du Yémen

Il y a 3 mois 440

Une cinquantaine de Yéménites ont assigné TotalEnergies devant le tribunal judiciaire de Nanterre pour manquement à son devoir de vigilance, d’après Mediapart. Les plaignants l’accusent d’avoir pollué les terres et les eaux d’une région à l’est du Yémen où la multinationale française a exploité un gisement de pétrole entre 1996 et 2015.

Le groupe pétrolier TotalEnergies a de nouveau rendez-vous avec la justice. Une cinquantaine de Yéménites qui l’accusent de polluer les terres et les eaux au Yémen l’ont assigné en référé devant le tribunal judiciaire de Nanterre mardi 9 janvier, selon les informations de Mediapart. Ils dénoncent une «véritable catastrophe économique, sociale, environnementale et culturelle» dans l’assignation en justice fondée notamment sur le devoir de vigilance.

Contacté par L'Usine Nouvelle, TotalEnergies affirme ne pas avoir connaissance de cette assignation ni de ce qu'elle contient. «La seule assignation reçue date d’octobre 2023 et n'émane pas de 58 yéménites mais de cinq personnes physiques. Une audience se tiendra le 1er février», précise un porte-parole de l'entreprise.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Industrie, BTP, transport... La vie infernale des sans-papiers qui font tourner l'économie

SUR LE MÊME SUJET

TotalEnergies assigne Greenpeace en justice pour «informations fausses et trompeuses» TotalEnergies lance une évaluation de son projet controversé en Ouganda-Tanzanie [Climato-éthique] Les leçons du procès EACOP sur le devoir de vigilance de TotalEnergies
Lire la Suite de l'Article