Les tarifs de l'électricité vont augmenter de 10% le 1er août

Il y a 1 année 663

Mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie: le gouvernement vient d'annoncer une hausse les tarifs de l'électricité de 10% le 1er août prochain, dans le cadre d'une sortie progressive du "bouclier tarifaire" mis en place depuis deux hivers, pour limiter les hausses dues à la crise énergétique européenne sur fond de guerre en Ukraine. La hausse concernera l'ensemble des ménages et les très petites entreprises aux tarifs réglementés et représentera un surcoût moyen d'environ 160 euros par an pour un consommateur se chauffant à l'électricité, a-t-on indiqué de source gouvernementale.

Retour "à la normale"

La même source a précisé que la hausse des tarifs de l'électricité de 10%, qui a fait l'objet d'une saisine formelle du Conseil supérieur de l'énergie, se traduirait par une légère baisse de la part de la facture des ménages prise en charge par l'Etat, de 43% à 37% environ. La hausse prévue est par ailleurs nettement moins importante que celle proposée par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui recommandait un relèvement de 74,5%.

"On est dans une phase de retour à la normale, ou en tout cas de retour à un nouvel équilibre après la crise énergétique qu'on a connue, même si évidemment les prix de l'énergie restent hauts", a déclaré la source gouvernementale, soulignant que les Français continueraient de bénéficier des tarifs parmi les plus bas d'Europe, toutes taxes comprises.

Limiter la charge de la dette

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, avait annoncé en avril son intention de sortir "d'ici début 2025" du bouclier sur l'électricité et "dès cette année" pour le gaz. La fin progressive du bouclier tarifaire intervient alors que le gouvernement entend accélérer le désendettement de la France d'ici 2027 afin notamment de limiter la charge de la dette, attendue en forte hausse avec le relèvement des taux d'intérêt.

Face à l'envolée des prix de l'énergie, le gouvernement avait décidé en 2021 de geler les tarifs du gaz et de limiter la hausse des prix de l'électricité à 4%. Il a également plafonné l'augmentation des tarifs de l'électricité à 15% au 1er février. Selon la Commission de régulation de l'énergie, quelque 21,6 millions de clients résidentiels (sur 34 millions) bénéficiaient du tarif réglementé de l'électricité au 31 décembre 2022. En outre, 1,5 million de petits clients non résidentiels étaient au tarif réglementé à la même date.

Lire la Suite de l'Article